9 Déc 21
Jacky Ickx disait au début des années 80 que le rallye raid était une course entre les trous. Vu que tout le monde passe les trous à peu près à la même vitesse, le but du jeu consiste à aller le plus vite possible entre deux trous. Rappelons qu’à l’époque il partait traverser le Sahara avec une CX à peine préparée… une autre époque…

La philosophie n’a pas beaucoup changé mais de nos jours, il n’y a plus que des trous car l'organisateur trace des parcours plus sélectifs, plus sauvages... Il faut donc être sur le fil en permanence, à la limite de la rupture, la prime allant à celui qui encaissera le plus de chocs sans casser. Nous ne partons bien sûr plus avec des CX et nos voitures sont devenues de véritables blindés capables de rouler partout, tout le temps et à des vitesses que nos anciens n’auraient jamais imaginées mais, parce qu’il y a toujours un "mais" la mécanique a de la mémoire et les efforts acharnés d’un jour se paient souvent quand on ne s’y attend plus…

Et puis il y a les hommes dans tout ça, les machines ne cassent plus mais encore faut-il pouvoir rester dedans. L'équipage malmené, le châssis boulonné aux tripes doit être à l'affut du moindre bruit, du moindre comportement anormal de la voiture dans une ambiance où tout est à première vue anormal. La limite, toujours la limite…
Pas besoin de préciser que finir la course dans ces conditions est déjà une victoire pour une équipe comme la notre et se classer dans le milieu de tableau presque un exploit !
Partant de ce constat, on peut dire que l’équipe Objectif Dunes a une nouvelle fois rempli sa mission sur ce Rallye du Maroc ! Il y a tant à dire sur chacun, sur nos commandos en assistance qui ont su chaque soir remettre les voitures en ordre de marche au prix de nuits blanches systématiques, les équipages qui ont su déjouer les pièges sur près de 2000 kilomètres.

Il peut parfois être difficile de trouver les mots, de pouvoir expliquer au plus grand nombre ce qu’est notre vie de sanglier pendant une semaine, de décrire cette limite qui devient loi dans le désert, qui punit systématiquement ceux qui jouent trop avec.
Le mieux c’est encore d’en parler, beaucoup et avec le plus grand nombre, alors quoi de mieux que ces 5 jours de salon de l’Auto que nous venons de vivre, à rencontrer le public, les faire monter dans la voiture, répondre à toutes leurs questions et recommencer encore et encore jusqu’à ce que les mots viennent d’eux même, que nous ne parlions plus d’aventure mais que nous soyons l’aventure !
Le mieux, aussi, c'est de continuer à en parler autour de nous, autour de vous, et le mieux du mieux , si vous aimez le sable, les dunes , les cailloux et les trous
c'est de nous rejoindre pour être VOUS AUSSI L'AVENTURE.

L'équipe Objectif Dunes

La course c’est la vie, avant et après, il n’y a que l’attente…

7 Sep 21

Nous avons attendu, nous n'avons jamais perdu espoir, ce fut long, très long mais enfin, il y a eu la course !
Nous sommes arrivés en Espagne pour la Baja comme on revient à la maison après un long voyage.
Rien n'a changé mais on se sent un peu perdus
Il fallait passer les vérifications techniques, le règlement ayant évolué en 18 mois.  Il fallait se remettre dans le rythme, retrouver nos marques, en intégrant les nouveaux dans l'équipe.

Mais le plaisir était toujours là vital pour l'équipe!!

L'Optimus a lui suivi son tableau de marche sans problème, suivant de près les "cadors" de la discipline.

La course, c'est la vie, tout ne se passe pas toujours exactement comme on le voudrait...Le Smg lui a eu son lot de soucis...ça aurait pu se terminer sur le sommet d'une colline, une roue avant ayant décidé de suivre sa propre route à travers champs... mais c'était sans compter sur notre acharnement à vouloir finir à tout prix. Les 150 derniers kilomètres sans frein ne seront sûrement pas les plus beaux souvenirs  de notre histoire mais il fallait le faire !
Quand on a la chance d'être sur la ligne de départ aux côtés de Loeb, Al Attiyah, Neveu, Kleinschmidt, quand on a attendu ça pendant si longtemps, quand on sait les efforts que nos partenaires ont consenti pour nous permettre d'être là, on ne peut pas dire qu'on en a assez , que c'est trop dur...

La course c'est la vie alors maintenant il faut vivre, et vite ! 

A peine rentrée d'Espagne, toute l'équipe a les yeux tournés vers le Rallye du Maroc qui se déroulera début Octobre. Deux mois pour remettre les voitures en  état, c'est court mais on y arrivera

Lire toutes les infos